P’tite conne – Renaud

Publié: 12 avril 2007 dans Musique

Encore une poète que j’aime particulièrement. Cette chanson me touche plus en ce moment qu’une autre par contre, il y en a trop qui sont belles pour qeu j’arrive à toutes vous les présenter

 

P’tite conne – Renaud    
 
  
 
Tu m’excuseras mignonne
D’avoir pas pu marcher
Derrière les couronnes
De tes amis branchés
Parc’ que ton dealer
Etait peut-être là
Parmi ces gens en pleurs
Qui parlaient que de toi
En regardant leur montre,
En se plaignant du froid
En assumant la honte
De t’avoir poussée là
 
P’tite conne tu leur en veux même pas,
Tu sais que ces charognes sont bien plus morts que toi
 
Tu fréquentais un monde,
D’imbéciles mondains
Où cette poudre immonde
Se consomme au matin
Où le fric autorise
A se croire à l’abris
Et de la cours d’assise
Et de notre mépris
Que ton triste univers
Nous inspirait malin
En sirotant nos bières
Ou en fumant nos joins
 
P’tite conne tu rêvais de Byzance
Et c’était la Pologne jusque dans tes silences
 
On se connaissait pas
Aussi tu me pardonnes
J’ai pas chialé quand t’as
Cassé ta pipe d’opium J’ai pensé à l’enfer
D’un téléphone qui crie
Pour réveiller ta mère
Au milieu de la nuit
J’aurai voulu lui dire
Que c’était pas ta faute
Qu’à pas vouloir vieillir
On meurt avant les autres
 
P’tite conne tu voulais pas mûrir,
Tu tombes avant l’automne juste avant de fleurir
 
Et t’aurais-je connu
Que ça n’eût rien changé
Petit enfant perdu
M’aurais-tu accepté
Moi j’aime le soleil
Tout autant que la pluie
Et quand je me réveille
{variante: Et quand le jour se lève}
Et que je suis en vie
C’est tout ce qui m’importe
Bien plus que le bonheur
Cette affaire de médiocre
Et qui use le cœur
 
P’tite conne c’est oublier que toi t’étais là pour personne
Et qu’ personne était là
 
Tu m’excuseras mignonne
D’avoir pas pu pleurer
En suivant les couronnes
De tes amis branchés
Parc’ que ton dealer
Etait peut-être là
A respirer ces fleurs
Que tu n’aimerais pas
A recompter ces roses
Qu’il a payé au prix
De ta dernière dose
Et de ton dernier cri
 
P’tite conne aller, repose toi tout près de Morison
Et pas trop loin de moi

 

 

 
 
Publicités
commentaires
  1. . dit :

    Eh oui tant qu\’on acceptera toute ses saletés, il y aura beaucoup de Morison
    Bises
    @jp

  2. Marie dit :

    Merci de tes gentils mots Réjanie. Bien sûr que je t\’autorise à publier mon poème "L\’enfant cassée" si mon nom y figure et si cela peut soutenir les gens que tu connais qui ont vécu ça. Je ne l\’ai pas vécu personnellement et ne connais personne dans mon entourage qui l\’ai vécu mais quand j\’avais vu cette émission à la télé qui traitait du tourisme sexuel en Thaïlande, j\’avais été révoltée que l\’on puisse ainsi prostituer des enfants qui n\’avaient parfois pas plus de 6 – 7 ans. Et ce qui m\’avait révoltée encore plus c\’était que cela se faisait avec l\’assentiment des parents, pour avoir un peu d\’argent.
    Nous vivons vraiment dans un monde de sadiques et de dégénérés et l\’homo sapiens n\’a aucunement à se vanter d\’être supérieur à l\’animal, il est en dessous de tout parfois. Et nous ne savons pas tout, je le crains.
    Belle journée à toi Réjanie, je viendrai de temps à autre sur ton espace mais tu n\’es pas dans mes contacts messenger et cela me faciliterait les choses si je pouvais t\’y ajouter afin de voir quand tu as fait une modif grâce à la petite étoile qui se manifeste quand un ami à modifié son espace. Je ne crois pas avoir l\’adresse mail liée à ton blog.

  3. Bernadette dit :

     Je suis alée à un concert de Renaud il y a peu de temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s