Bien ! la jeunesse de Bogota

Publié: 10 mai 2007 dans Actualités et politique

Je trouve que en ces temps de violences, cet acte doit être souligné. Voici ce que j’ai entendu ce matin à la radio, j’en ai été amue aux larmes et en est eu la chair de poule

 

50’000 étudiants forment une chaîne humaine contre la violence

BOGOTA – Quelque 50’000 écoliers et étudiants de Bogota ont formé mercredi une chaîne humaine de 25 km dans une rue principale de la capitale colombienne. Il s’agissait pour eux de rejeter la violence et l’utilisation des armes.

Des milliers de jeunes de la capitale, écoliers, collégiens et étudiants ont formé la première chaîne humaine de ce type en Colombie et brandi des pancartes appelant à la paix et à la défense des droits des enfants. Des milliers de collégiens sont descendus dans la rue et se sont pris la main pour manifester leur refus de la violence, rejoints par le maire socialiste de Bogota, Luis Garzon.

Des combats opposent régulièrement les forces armées colombiennes à la guérilla, dont la plus importante, les FARC avec 17’000 hommes réclament la libération de 500 de leurs hommes détenus par le gouvernement en échange de celle de 57 otages.

Article extrait de laromandie.com

Publicités
commentaires
  1. Marie dit :

    Tant que ce pays ne se débarrassera pas des FARC et ne sortira pas du totalitarisme, il y aura toujours des guérillas. Et ce qui est scandaleux est que l\’on n\’ait pas encore réussi à récupérer Ingrid de Bétancourt, ce qui prouve bien que ces forces armées sont puissantes et qu\’elles font la loi.
    Beau témoignage que celui de ces jeunes de Bogota.

  2. Unknown dit :

    Bonjour Rejanie …merci de ton com….Et viens quand tu veux rejoindre ma….Zénitude…..
    Je te souhaite une bonne journée….Grand soleil dans ton coeur….Bisous Zoé

  3. . dit :

    Il y un un problème incurable qui s\’attache à ces fanatiques: le drogue. Les autorités de Bogota estiment que la guérilla marxiste des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), forte de 17.000 combattants bien armés, doit sa puissance aux 250 millions de dollars annuels, soit 40% de ses ressources, qu\’elle retire de la production et de la commercialisation de la cocaïne. Les paramilitaires d\’extrême droite, adversaires acharnés de la guérilla, luttent également pour la contrôle de plantations de coca afin d\’accroître leurs ressources financières.
    Sympa le blog de Zoe
    Bises
    A+
    @jp

  4. Loreley dit :

    Les changements de mentalités ne se font pas en un jour, espérons pour eux qu\’ils seront plus nombreux et plus puissants à vouloir changer les choses que ceux qui rêvent de manipuler les armes et jouer à la guerre. Parce que ça n\’est pas un jeu. Nous ne pouvons que les soutenir.
    Loreley.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s