Discussion sur HONORE DAUMIER

Publié: 15 mai 2007 dans Non classé

 Voilà, un article bien complet fait apr Cristolinette. D’ailleurs tous ses articles sont peaufinés et les infos détaillées. Arllez visiter son espace, vous ne serez pas déçu, mais soyez patient car MSN semble t’il sévit et pas à moitié  Voici le lien qui vous permettra d’y accéder, bonne balade http://Cristolinette.spaces.live.com/

Citer

HONORE DAUMIER

 
 
Honoré Daumier était un peintre, sculpteur, caricaturiste et lithographe français du XIXe siècle.

 

SA VIE
 
Honoré Daumier est né à Marseille le 26 février 1808.
 
D’abord saute-ruisseau chez un huissier, puis commis libraire, il fait son apprentissage chez un imprimeur lithographe, et étudie les maîtres, Rubens et Goya au Louvre.
 
En 1828, Daumier réalise ses premières lithographies pour le journal « La Silhouette ».
 
Républicain convaincu, il participe à la révolution de Juillet 1830 et réalise ses premières caricatures politiques pour le journal La Caricature.
 
3ème classe
 
En 1832, il est condamné à six mois de prison pour son dessin de Louis-Philippe en Gargantua.
 
 
Gargantua
 
En 1832, débute sa longue collaboration avec « Le Charivari », journal jouant un rôle important dans la vie politique de l’époque, fondé par Philipon, il est spécialement dirigé contre Louis-Philippe.
 
 

Le peintre devant Notre Dame 1834

 
En 1835, la loi contre la liberté de la presse l’oblige à s’orienter vers la caricature de moeurs :
* series des Moeurs Conjugales Robert Macaire ( 1839-1842),
* Scènes parlementaires (1843),
* Gens de justice,
* Les Bons Bourgeois ( 1845-1848),

 

Le juge, la femme et l’enfant

 

Le premier tableau où se révèle son génie de peintre est La République (1848), esquisse non exécutée.

Les femmes socialistes  1849
 
Mais il préfère à l’allégorie la réalité, pour pénétrer l’homme et sa condition, il dépeints les avocats, les saltimbanques, les amateurs et les artistes, mais aussi des scènes de rue et de chemin de fer, ou des scènes religieuses.

Parisiens attendant la comète
 
Il travaille également pour Le Charivari, qui le congédie en 1858, puis le reprend cinq ans plus tard.

Cet homme 1850
 
Admiré par les romantiques comme par les peintres de Barbizon, loué par la critique, notamment par Charles Baudelaire, il est de son vivant méconnu du public, vit sans gloire et meurt dans la misère.

 
Un jeune artiste reçoit des conseils 1860
 
Il eut pourtant une influence immense sur les peintres impressionnistes, Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh et des dessinateurs comme Steinlen.

 

Marie-Madeleine

 
En 1865, connaissant de graves difficultés financières, son ami le sculpteur Geoffroy-Dechaume le convainc de s’installer avec sa femme à Valmondois (Val-d’Oise) où son autre ami Corot lui prête une maison au centre du village

 
Don Quichotte 1868
 
Daumier meurt aveugle l’année suivante à Valmondois en 1879, âgé de soixante et onze ans.
 
Un an plus tard, son corps est exhumé du cimetière de Valmondois pour être transféré à Paris au cimetière du Père Lachaise, où il repose aux côtés de ses amis Corot et Daubigny, dans la 24e Division.

 
La ville de Marseille a rendu hommage à son enfant en érigeant au pied de l’Hôtel Dieu un buste en bronze le représentant.

Publicités
commentaires
  1. Bernadette dit :

    Merci pour elle. A son retour sur MSN, je pense qu\’elle sera contente.

  2. Bernadette dit :

    File vite chez elle, elle parle de fermer son blog!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s