Claude Nougaro

Publié: 7 juin 2007 dans Musique

Comment vous parler de cet homme sans entrer dans les stéréotypes. Comme tout le monde je connaissais le chanteur, je l’avais entendu à la télé dans des interviews.

Il m’agaçait profondément avec cette manière qu’il avait de s’écouter parler et de phraser en rime. J’aimais l’écouter chanter, mais pas le voir ..

Une année  à la fête de Lézan (petite ville du Gard près de Lédignan de env. 800 habitants et qui reçoit la fête de l’huma tous les ans), il était là. Je l’ai vu sur scène !

J’ai été subjuguée  par ce petit bonhomme, qui tenait, non qui habitait tout l’espace  avec un dynamisme, une volonté d’occuper l’espace et de faire corps avec le public !!!

La complicité s’est établie entre lui et nous, le public. Il a fait un concert magnifique à couper le souffle, je suis repartie chez moi la tête pleine de belles notes de belles images. Ce jour-là, comme disent nos amis Québécois, je suis tombée en amour.

J’avais découvert, l’artiste derrière le chanteur. Nougaro était un amoureux des mots, un amoureux de la langue française, il la faisait chanter au sens propre comme au sens figuré. Il faisait swinguer les mots avec la musique ….

 

Après sa mort j’ai découvert ces dessins pas mal non plus.

Bref, il me manque.

Nicole Croisille lui rend bien hommage, mais cela ne suffit pas à combler le vide.

J’ai choisi de vous présenter une chanson que j’aime particulièrement, mais j’ai eu beaucoup de mal car en fait j’en aime beaucoup

 

Il faut tourner la page – Claude Nougaro

 

Il faut tourner la page
Changer de paysage
Le pied sur une berge
Vierge
Il faut tourner la page
Toucher l’autre rivage
Littoral inconnu
Nu
Et là, enlacer l’arbre
La colonne de marbre
Qui fuse dans le ciel
Tel
Que tu quittes la terre
Vers un point solitaire
Constellé de pluriel
Il faut tourner la page…
Redevenir tout simple
Comme ces âmes saintes
Qui disent dans leurs yeux
Mieux
Que toutes les facondes
Des redresseurs de monde
Des faussaires de Dieu
Il faut tourner la page
Jeter le vieux cahier
Le vieux cahier des charges
Oh yeah
Il faut faire silence
Traversé d’une lance
Qui fait saigner un sang
Blanc
Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire
 
 
Publicités
commentaires
  1. Unknown dit :

    Coucou
    Comme toujours , j\’aime ta façon de faire partager aux autres ce que tu resssens.
    Je ne savais pas que tu connaissais Lézan ,j\’y suis allé assez souvent.
    @+++ Biz

  2. Bernadette dit :

     Toulouse, la ville rose et les os blancs de Amstrong

  3. francis dit :

    La page ne sera jamais tournée pour ce compositeur qui restera comme Brassens ou Brel dans l\’histoire de la chanson française
    joli billet et bon week end

  4. Elodie dit :

    Dis la photo du haut c\’est Nougaro??
    On dirait Joffrey de Peyrac, le chéri de Angélique Marquise des anges!!!!
    Je n\’avais jamais remarqué comme Nougaro ressemblait à Robert Hossein jeune.
    Tu es sure que tu ne t\’ais pas trompée???
     
     
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s