Sainte Sara ou Sara la noire

Publié: 7 juillet 2007 dans Voyages

En allant sur le site des Saintes-Maries-de-la-mer  je vois 

 

ACTUALITE : 20-10-2007 PELERINAGE DES SAINTES
Samedi 20 octobre :
– 15h30 : cérémonie de la descente des châsses
– 18h00 : messe
– 20h30 : veillée de prières
Dimanche 21 octobre :
– 08h00 : première messe
– 10h00 : messe solennelle
– 11h00 : procession à la mer et bénédiction de la mer
– 15h30 : cérémonie de la remontée des châsses
 
Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans arrivent des quatre coins d’Europe et même d’autres continents pour vénérer leur Sainte, Sara la Noire. Ils s’installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux. Le pèlerinage est aussi l’occasion de retrouvailles et la plupart des enfants sont baptisés dans l’église des Saintes.
A la suite de la descente des châsses le 24 mai, la statue de Sara est portée par les gitans jusqu’à la mer pour symboliser l’attente et l’accueil des Saintes Maries par Sara, patronne des gitans. La procession revient alors à l’église dans la joie des acclamations, des instruments de musique et du carillon des cloches de l’église.
La statue de Sara se trouve dans la crypte de l’église, à droite de l’autel, revêtue de robes multicolores et de bijoux. 

 

Cet article me donne envie d’écrire un billet sur Sainte Sara la noire… Et me voilà

Sainte Sarah ou Sainte Sara, connue aussi sous le nom de Sara-la-Kali (Sara la Noire).

Une légende dit Qu’elle viendrait de Haute-Égypte et serait la servante noire de Marie Salomé et Marie-Jacobé ; après la Crucifixion de Jésus, Marie-Salomé, Marie Jacob et Marie Madeleine auraient dérivé sur une barque vers les  côtes françaises. le jour officiel de leur pélerinage est le 24 mai. La fête de sainte Sarah est le 19 août. Sa statue est tirée de la mer pour rejouer son arrivée en France

Une autre légende la tient pour une païenne de haute naissance, convertie à la religion d’Abraham. Sarah-la-Kali (Sarah la noire) rappelle bien sûr la déesse indienne Kali (chaque année immergée dans l’eau en Inde) – Cela concorderait avec l’hypothèse de la provenance indienne des Rroms vers le IXe siècle – Pour tous les gens du voyage elle serait de naissance noble et dirigeait sa tribu sur les rives du Rhône. Un jour, Sarah eut la vision de l’arrivée des saintes Marie Salomé (femme de Zébédée) Marie Jacobé,( femme de Cléophas). Elle les vit arriver par mauvaise mer sur leur embarcation qui menaçait de sombrer. Marie Salomé jeta son manteau sur les vagues, Sarah flotta vers elles (sur lui comme sur un radeau) les aida à atteindre la terre ferme.

Le roi René fit deux choses à la découverte des dépouilles de Marie Jacobé, et Marie Salomé, il déposa les restes dans des chasses richement ornées et comme on ne retrouva pas trace des dépouilles de Sara, on lui creusa la crypte actuelle. Les gitans la reconnaissent comme leur patronne, leur guide et viennent déposer des cierges pour l’honorer, de plus ils lui achètent régulièrement des habits neufs qui s’amoncellent sur elle.

Toute l’année Sara, simple statue de plâtre, se trouve dans la crypte et fait l’objet d’un culte important, de nombreux cierges y sont brûlés ce qui donne à l’endroit une température d’étuve.. Marie Jacobé et Marie Salomé, sont représentées par des statues de bois dans une barque, à l’entrée gauche de cette église.

Mais si Sara est mdeste par sa représentation, elle est riche  de la dévotion toujours croissante, qu’une large communauté de gitans du Sud de la France lui voue depuis de très nombreuses années. A l’occasion du pèlerinage du 24 mai où on la conduit à travers la ville en compagnie de toutes les autorités locales. Elle est plus qu’une simple fête religieuse elle est une institution dans le pays

Tous les 24 et 25 mai, les gens du voyage se donnent rendez-vous au pèlerinage des Saintes-Maries pour porter jusqu’à la mer la statue de leur patronne, Sara la Noire.  Si la tradition gitane, elle y voit simplement une des leurs qui s’installa sur les rives provençales pour accueillir les exilés de la Terre Sainte. Une version contredite par l’histoire qui ne mentionne l’arrivée des Gitans en Provence qu’à partir du XVe siècle.

Toujours est-il qu’ils sont plusieurs milliers  (8à 10 mille)  à venir pour deux jours de fêtes et de retrouvailles dans cette petite ville de Camargue (rire), réunis dans la même ferveur, à la suivre de l’église à la mer, escortés par les gardians à cheval et les Arlésiennes, en criant avec ferveur « Vive Sainte Sara »

Le 24 mai

à 10 h du matin à l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer, une foule de pèlerins envahit l’église qui résonne des cantiques, illuminée par des milliers de cierges.

À 15 h, c’est la cérémonie de la descente des châsses. Ces dernières qui contiennent les reliques des Saintes-Maries sont descendues à l’aide d’un treuil au milieu des acclamations. Enfin, les pèlerins soulèvent la statue de la Sainte Sara pour la porter jusqu’à la mer.

Par milliers, ils suivent leur patronne, dans les rues de la ville, dans un joyeux (bordel hihi) mouvement de foule d’où l’on voit en son sein et audessues des pélerisn tanguer la vierge

Le soir, tout le monde se retrouve à l’église, à la lumière des cierges, pour prier… en musique, au son des violons et guitares.

Le 25 mai

deux messes sont données en l’honneur de Marie-Jacobé et de Marie-Salomé, les patronnes du village.

Leurs statues, dans une barque, sont menées jusqu’à la plage où la procession s’enfonce dans la mer pour bien symboliser l’arrivée des saintes par la voie marine. Les pieds dans l’eau, la foule des pèlerins se fait bénir par un évêque qui se trouve dans une barque de pêcheurs. Il bénit également la mer et la région.

Puis retour à l’église, aux son des cloches (et toujours dans un joyeux b…l).C’est la fête des gitans… prières … musique … cérémonie de la remontée des châsses à la chapelle (à bout de bras les parents présentes les enfants aux statues pour qu’elles les protègent) … On allume des cierges … On fait de modestes offrandes … Puis tous le monde reprend la route cependant certains passeront la nuit dans la crypte qui abritera leur prières.

Allez-y même si vous ne partagez pas leur ferveur, ils sont sincères dans leur amour pour Sara la noire.

J’aime ce peuple de gitans (ce sont le plus nombreux à ce rassemblement) qui sont proches de l’Espagne -ils se définissent comme catalans ou andalous pour la plupart –  Que je côtoyais lorsque j’étais nîmoise et pour qui la musique et les chants, la danse et les enfants sont aussi vitaux que le boire ou le manger.

Respectez-les (ils ne sont pas que ce que l’on veut bien en dire), ils vous respecteront.

 Quelques sites

http://lacrechedefloflo.free.fr/2006bohemiensaveugle.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Sarah

http://www.reportages-press.com/mediterranee/france/les-gitans-aux-saintes-maries-de-la-mer.html

http://www.benvengudo.fr/Content_Common/pg-fete-gitans-saintes-maries-de-la-mer-camargue-provence.seo

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/10019/Sainte-Sara.html

http://gadji.over-blog.net/article-3966802.html

http://www.masdesfigues.com/roulotte.aspx

http://www.lesdeuxoceans.fr/detail.asp?titre=161

 

 

Publicités
commentaires
  1. Alain 34 dit :

    kikou
    ah les Saintes nous y allons souvent hors saison …lol
    Ste Sara nous l\’avons fait une fois c\’est à voir mais pas deux c\’est vraiment de la folie
    et comme tu dis un sacré bazar…
    la semaine prochaine c\’est la semaine du cheval peut être une petite visite
    et puis nous allons commencer les Abrivados et tout le reste
    hier un cagnard à tomber un Toros
    bon dimanche @+++
     

  2. Sarötla dit :

     J\’ai connu beaucoup de gitans au cours de ma vie et dans le plus profond de leur intimité. Je suis bien placé pour partager ton sentiment au sujet de cette ethnie…..Voyage, voyage!

  3. christiane dit :

    Merci de ta visite, j\’ai beaucoup aimé ton évocation du pélerinage des Saintes.
    Comme dit Alain, nous y sommes allés une fois avec notre petite fille…
    C\’est de la folie, cette foule en délire, nous avons dû nous mettre à l\’écart du cortège, sinon elle aurait été écrasée la pitchoun…
    Sinon toute l\’année c\’est un délice…
    Bonne semaine. Christiane.
     

  4. nicole dit :

    j aimerais laisser un voeu à sainte sara j’ai laisser deja il y a plusieurs années j avais passe des vacances à ste marie ne pouvant plus me deranger merci pour la reponse

    • Réjanie13 dit :

      Bonjour Nicole,
      Hier, j’ai vu une emission sur Sainte Sara et ton message là me laisse songeuse, il y a bien longtemps que j’avais fait cet article.
      Pour faire un voeu à Sainte Sara, je ne sais pas comment tu dois t’y prendre sans se déplacer. Je pense que c’est difficilement réalisable.

      Bon bou d’an

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s