Discussion sur ROMAN noir: Tueuse (journal intime)

Publié: 20 septembre 2007 dans Livres

 

Citer

ROMAN noir: Tueuse (journal intime)

 

Tueuse: Roman noir
 
 
 
 s  
 
 
 
Ce roman révèle les symptômes  que peut ressentir un être atteint de schizophrénie.
Avec des moments d’accalmie précédant des bouffées de souffrances et de douleurs.
A travers le passage de la vie de Lou, se mêlent un amour passionel , ses crimes violents, ses tortures intérieures, sa folle cavale dans le monde ,  et ses rencontres pleines de richesse  …
 
 
 
 
 

Un roman fou, fou comme l’héroïne, Lou, une jeune femme au paroxysme de la fragilité qui face à l’injustice va commettre une succession de meurtres pour lesquels elle n’éprouvera aucun remords.
Très vite nous  tombons sous le charme de cette jeune femme passionnée,pleine de vie, cette aventurière à la fois forte et envahie d’émotions et nous nous laissons prendre au jeu de ses mises à mort qu’elle estime toujours justifiées.
On ne peut que suivre son parcours, souffrir avec elle, haïr avec elle et aimer à en mourir…….
Lou est une jeune femme sensuelle, aimante,  prédatrice et dangereuse, une jeune femme qui ne parvient à gérer ses souffrances et tue pour les exorciser, mais les épreuves la rattrappe sans cesse  alors elle tue, jusqu’à ne plus rien ressentir…..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Lou est une écorchée vive à la porte de la schizophrénie …..
Suite à un évènement malheureux que va connaître la sœur d’une de ses amies, elle va basculer dans la colère et la vengeance…..
Ne supportant plus la cruauté et l’indifférence humaine, elle va entrer dans une spirale infernale de meurtres en série. Parce les écorchures de la malveillance du monde qui l’entoure deviennent pour elles des tortures insupportables, il lui faut tuer ces êtres infects pour retrouver un apaisement qui jamais ne dure…..
Suite à cette succession de règlements de comptes, elle va se retrouver dans une folle cavale à travers le monde …..
Tout au long de son périple, les émotions les plus vives l’emporteront :
Elle va découvrir l’Amour, s’embrasera de cette folle passion interdite qui jamais ne la quitte….
Elle va vivre pleinement des liens d’amitié puissants lui permettant de survivre d’un lieu à l’autre …
Elle va découvrir la liberté extrême de son être sur le fil de la mort en cavale…
Mais aussi elle sera enfermée dans ce carcan de souffrances aux ombres hideuses, d’où émergeront d’extrêmes angoisses….
La douceur de la maternité semblera l’apaiser …..
Le destin est là, qui guette ….
La folie l’emportera t’elle ? C’est l’histoire du ballet sauvage de la Vie où la Mort est Reine …

 

 

  

 

Au dos de la couverture

Parce qu’elle n’a pour seul vêtement de son âme que le long manteau de ses souffrances, Lou erre dans sa vie, prisonnière de son mal. Entre elle et la cruauté du monde, il n’y a pas de frontière: cette profanation de son être, ces sévices écorchant sa conscience éveillent en elle le fauve secrètement tapi. Douleur insupportable, Lou doit la faire taire, il lui faut tuer ces personnages grotesques grimés du masque de ses démons. Malmenée par le chaos de son esprit elle débute une vie d’errance et de fuite où la Mort devient Reine. Sous ses chairs écorchées se cache la force d’Aimer qui la mènera jusqu’au bout d’elle même. Lou nous livre en son journal intime le monde fantomatique de son mal et escorte nos esprits dans son combat à mort.

 

                

 

Un petit passage

Passage du livre:

Maudit endroit, de longues queues interminables de gueux au teint grisâtre et à la mine morgue. Je ne supporte pas cette proximité, ce mélange d’effluves corporels, ces présences qui m’effleurent. C’est comme si nos ombres cachées luttaient pour la vie. Je perçois la noirceur de leur âme danser autour de leur tête, pareille à un feu de camp de zombies. Multitude de petits rats d’égout, dégoulinants et ternes. Ce qui me dérange? C’est qu’ils me font penser à une partie de moi que je déteste, que je bouscule sans cesse, celle qui ne veut surtout pas être remarquée, ce coté souris grise qui trottine en silence, cette sensation est un truc gluant qui s’accroche à moi depuis petite, qui ne me décolle pas, même si je le balance contre le mur, il fait ventouse, beurk, ça colle partout.

Mes poumons cherchent une bouffée d’air frais, un peu d’oxygène, mais je ne vois que ces fenêtres presque accrochées au plafond et habillées de barreaux rutilants, est-ce pour protéger la poste des intrus ? Ou pour m’enfermer dans ces cachots entourée de ces êtres grimaçants ?

Je m’approche de la femme derrière son guichet la saluant d’un sourire, elle ne me répond pas, , cette silhouette aux couleurs passées, figée comme une verrue au milieu de la figure, ça craint, j’ai senti un malaise s’immiscer et je me contente de lui demander sèchement un carnet de timbres. Ce que j’aime avec les gens désagréables c’est que je ne suis plus obligée d’être aimable, déjà je me suis retenue de la frapper, Dieu soit loué ! Mais cette lourde intégration sociale de quelques instants m’a épuisée, elle suffira bien, j’ai gagné un petit bout de paradis pour une nuit glaciale.

     

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

 

 

 

 

 

MES LECTEURS ET LEURS PETITS MOTS

 

Commentaires de mes lecteurs:

Lacourbas Nathalie : "TUEUSE" Roman noir.
Histoire Basée sur les pensées d’une jeune femme perturbée, mélant vie et turpitudes..à lire absolument car l’auteur a su se mettre dans la peau et l’esprit de l’héroine à s’y méprendre…surprenant ouvrage.

Nathalie Lacourbas, ed. Le manuscrit : tueuse
Soyez curieux jusqu’au bout…un seul indice: ça en vaut la peine! et peut-être même que l’histoire est histoire de peines…allez trois mots: fragile, cavale folle et existentiel…

Nathalie Lacourbas :Tueuse : roman noir
Ca y est! Son bouquin est sorti.
Ceux qui la connaissent à travers son blog, verront qu’ils ne la connaissent pas vraiment, ils la découvriront sous un autre jour en le lisant.
En lisant son bouquin, je m’éclate.
On se demande si tout est fiction dans le livre…
Ca fait peur hein! (Sourire)
Bon, je ne vous en dis pas trop, parce qu’on ne sait jamais, si l’idée me venait de l’énerver…

Nathalie Lacourbas :Tueuse : roman noir
moi j’avoue j’ai eu les pétoches mais j’ai adoré 😉

Nathalie Lacourbas :Tueuse : roman noir
Ah oui il faut le lire,…je l’ai eu mercredi à 18h et jeudi à 13h je l’avais terminé…

Lacourbas Nathalie : "TUEUSE" Roman noir.

Ma première analyse à chaud du livre tueuse:
J’ai aimé mon sens olfactif titillé…ce livre est plein d’odeurs enchevêtrées…celles des autres, des choses, de la vie, de la mort…
J’ai été happée par la description du genre humain, cette hargne aiguisée, haineuse et crochue sur l’ignominie perçue à chaque coin de rue, en chacun.
J’ai été emporté dans le rythme jouxté, mélange d’accélération folle et tueuse entrecoupé de pauses tendres et d’amour que le rythme plus ralentie vient élever comme un message puissant et essentiel.
J’ai tangué sous les remous de la haine et de l’amour se côtoyant à la volée.
J’ai adoré la mise en relief de l’amour maternelle, sa douceur, et ce cri de la déchirure.
J’ai eu peur sous l’emprise de cette cavale déjantée et meurtrière.
J’ai aimé cette image répétée ou Lou évoque les bouts d’elles qu’elle voit éclater, son rapport à son corps étranger, le morcelé du psychotique superbement évoqué.
J’ai apprécié la description des personnages, synthétique et bien ciblée. J’ai suivi Lou et ses petits bouts d’elle effilochés de la lame existentielle.
Alors que son manteau givré aurait pu nous effrayer, nous apeurer…je ne repars pas avec ce sentiment , j’entrevois sous les coutures les failles fragiles d’une âme esseulée pour laquelle on peut s’attendrir malgré la cruauté des actes.
Sous le bruit des balles siffle l’hymne rendant hommage à la nature par des descriptions précises et sereines, ou la rebelle dompte le fougueux, enfourche sa monture, plus que jamais guerrière.
La chute est à la hauteur du reste…comme le symbole d’une seconde de maîtrise, celle de la fin après une course incontrôlée dans les profondeurs de l’errance qui rend fou.
J’ai adoré!


 
Lacourbas Nathalie : "TUEUSE" Roman noir.
Ce roman …Il est ..Je dirais ..Mais vraiment…Superbe…J’ai adoré…
 
Tueuse: Roman Noir
Je  viens de terminer  "tueuse"
c est dur  c est poignant … Pour moi  ce roman  a egalement ete matiere a reflexion
je suis contente  d avoir pu le decouvrir  c sur!
au revoir Lou ….
 
TUEUSE: roman noir
ce livre est un chef d’oeuvre. Je me suis éclaté à le lire, j’en redemande…
 
Tueuse Roman Noir:
Juste un passage pour affirmer la réussite de ce roman
 
Tueuse: roman noir
Je resterai longtemps avec l’empreinte de Lou dans ma mémoire…..
 
Tueuse: roman noir
Très intéressant , comme hors du temps : pas de références , pas de dates . Le " nettoyage  " est indiqué de façon très allusive : le meurtre indifférent , simple programmation logique , …comme si elle était un zombi téléguidé . …téléguidée par son impuissance à sortir de son cercle rouge, aveugle à des portes de sortie possibles . Aveu d’impuissance et révolte de son orgueil de femme qui prend sur elle toutes les souffrances causées par l’injustice aveugle de notre pauvre monde C’est une autobiographie par procuration .
 
 
Tueuse:Roman Noir
 j’ai fini de lire le roman  "tueuse"  c’est un roman d’une extrême sobriéte mais très dur nerveux qui va droit à l’essentiel
facile à lire avec une sensation d’angoisse qui va grandissant au fil des pages vers une fin desastreuse…L"heroine parait forte mais
avec des faiblesses qui la rendent très humaines…Il y a en Lou beacoup de souffrance elle se sent prisionnière de ses demons interieurs toujours sur la corde raide fragile et elle le sait  , pour se punir elle se taillade sauvagement car elle pense expier sa folie et la sortir de son corps malade…elle  ne fixe aucune limite dans sa vie pour elle c’est tout ou rien ,  elle élimine ce qui la gène les salauds que la justice ne condamne pas et pour elle c’est normal , mais  à coté elle veut faire de l’humanitaire car elle ne supporte pas de voir les femmes battues et les enfants  martyrisés…..Elle se trouve des amis aussi dements  , ce qui ne lui donne aucune chance de changer….Enfin c’est un super roman un chef d’oeuvre …j’ai beaucoup aimé ça m’a changé de mes lectures habituelles et je conseille aux amis de le lire…Bravo…
 
Tueuse: roman noir
je voulais absolument vous parler du livre de Nathalie Lacourbas dite Nanou, je serais une lectrice assidue de tous ses futurs romans….Dans "Tueuse", Nathalie nous entraine dans l’univers de Lou…..

 Un univers que certains jugeraient cauchemardesque…oui en effet Lou passe par des moments de noirceur intense où plus rien ou presque ne la raccroche à la vie ou à l’ envie de vivre…
 
Mais elle est loin de n’être que noirceur, elle n’est pas que cette tueuse qui tire de sang froid sans états d’âmes afin d’éliminer des rebuts, des ordures sans noms qui croisent son chemin ou celui de ceux qu’elle aime….ou pourrait aimer…
 
Car Lou aime, oui elle aime, et quand elle aime c’est intensément, passionnement, sans concessions, elle vibre, vit et donne tout par amour….
 
Les démons qui la torturent ne sont pas très eloignés de ceux qui torturent plus d’un d’entre nous, elles les voit juste mieux que nous, quand ils viennent lui griffer les entrailles, elle ressent leur blessure plus intensément que le commun des mortels….
 
J’ai éprouvé une grande tendresse pour Lou, et lui donner la main tout le long de ce chemin a finalement eu sur moi un effet révélateur…
 
Ce roman remue, il ne peut pas laisser indifférent….
 
Lisez le….
 
 
Tueuse: roman noir

Que penser de cette aventure? Je ne suis pas un très bon critique de
roman . Je n’en lis pas souvent. Mes lectures sont plus des
livres à base de psychologie pour essayer de comprendre la vie.

Déjà au départ souffre-t-elle d’un déséquilibre psychologique ?oui je le pense…

>
J’ai eu un peu de mal au début, probablement dû
par la peur de me reconnaître dans mon passé, ma période de
dépression qui fut longue, me revenait souvent à l’esprit. Ma
manière de voir la vie ressemblait pas mal à celle de Lou à certains
moments.

Lou dans ses malheurs a quand même vécut des choses incroyables,
goûté à certains plaisirs de la vie connu des
périodes intenses de sensualité, et des périodes de substitut
familiaux.
>
Étrangement, j’ai accolé à Lou le visage de l’auteure. Me demandant quoi dans
son histoire, pouvaient constituer des fibres d’elle même? Je suppose
qu’il en est ainsi de tous les écrivains. Lou écrivait de la poésie,
tout comme elle
>
J’ai senti la sexualité comme une arme, un outil, un rapport de
force entre les deux sexes dans ce livre. .
>
J’ai beaucoup aimé ce livre . Cette semaine, j’en ai lu au moins 200 pages. Là, j’étais
plus dedans et plus concentré.
>
Merci à Nathalie Lacourbas d’avoir partagé sa créativité!
>

 
TUEUSE: roman noir
 

Tueuse

 

Nathalie, je t’envoie mes réactions à chaud, ce soir.

 

 

C’est une l’histoire d’une héroïne perdue, entière dans sa souffrance, dans ses sentiments, ses réactions face à l’injustice subie.

C’est une histoire d’amour brûlante, lancinante, sans compromis à travers des rencontres diverses où l’héroïne choisit son propre destin, ne le laisse décider par personne d’autre qu’elle-même, par son amour ou sa haine d’égale force, féroces dans les deux cas.

 

Elle aime ou elle hait, c’est souvent blanc ou noir. Elle se laisse emporter, entière, et elle choisit avec ardeur autant le plaisir pur de la vengeance que l’expression de sa tendre volupté.

 

Du côté de l’amour des hommes, elle apprécie sans retenue leur chaleur, leur force, leur virilité autant qu’elle peut détester leur médiocrité, leur manque de courage, leur bêtise, leur petitesse. Ça vogue de l’un à l’autre tout au long du livre.

 

Son chemin est parsemé de joies immenses commises dans le partage et la complicité avec des êtres qui l’accompagnent dans son chemin, et de souffrances brûlantes qui lui font voir l’inéluctabilité de son sort de tueuse.

 

J’ai eu un intérêt soutenu tout au long du livre et une empathie pour l’héroïne, bien que je trouvasse (excuse le subjonctif) sa démarche assez absolue. Je suis parti à rire à certains passages où l’héroïne tuait, probablement à cause d’une identification à son agressivité envers le tué.

 

 Voilà ce que je trouve à dire en terminant ce soir ton livre, chère Nathalie.

Je crois que tu y as mis beaucoup de toi dans le tempérament et la force et la faiblesse de l’héroïne. Je reconnais ton style, ta façon de réagir, tes extrêmes, tes passions, et je m’en réjouis. On ne peut pas rester indifférent à la lecture et devant cette nature entière, au fond amante de la vie.

 

Un gros bravo !!!!!!!!!

 

 

 

TUEUSE: roman noir

 

Bravo et compliments pour ce livre que j’ai bien aimé.

Je ne suis pas assez "intello" pour juger du style et de l’écriture,
mais l’ensemble est plaisant, agréable à lire, et une fois qu’on a franchi
les premières pages, on ne le quitte plus.

A continuer dans la même veine. (j’aime bien les petits chapitres)

Bon courage pour des aubes nombreuses devant une feuille à remplir.

Et à plus pour la livraison du deuxième bouquin dont je
passe commande.

 

TUEUSE roman noir

 

J’ai lu avec intérêt ce livre, c’est le parcours d’une femme qui aime et

qui haït en même temps, qui se décrit dans son journal, au présent. Les deux aspects
haine et amour semblent parfois en équilibre, mais elle est amenée à vivre un déséquilibre
du fait de son «tempérament»…
Bravo !
 

 

 

 

TUEUSE: roman noir:

 

 

Tueuse ou aimeuse? 

 

 


A travers une sorte de "road movie", c’est une histoire intérieure. Chaque personnage semblant être une des parties de l’héroïne / narratrice.

Le monde est perçu en terme de passion, dans l’écriture d’une narratrice écorchée vive.
C’est d’abord l’histoire d’une souffrance terrible, à la fois rejet et fascination pour ce qu’il y aurait de "sale" en nous.
La narratrice, Lou, recherche la pureté perdue, à travers une quête de justice et de "prince charmant" introuvables…

 

 
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s