Le mythe du Che

Publié: 10 octobre 2007 dans Les autres

Ne cherchez pas dans ce billet une forme d’apologie pro ou prou pour cet homme. Simplement un peu d’histoire sur un homme qui a fait l’objet pas mal de contre verses. A chacun de faire ou d’avoir son opinion .
 
Voici 40 ans mourait un révolutionnaire argentin Ernesto Rafael Guevara de la Serna
Plus connu sous le nom de « Che Guevara » ou encore le Che.
 
Cet homme issu de la classe moyenne argentine est au début de sa vie un médecin. Il bascule dans la politique révolutionnaire lorsqu’il rejoint Fidel Castro et ses hommes et que avec une poignée d’hommes (moins de 100). Il a 28 ans, il « offre » Cuba à Fidel et part faire la révolution dans d’autres pays il est allé en Afrique et en Bolivie. Il mourra le 9 octobre 1967 en Bolivie

 

Pourtant son destin n’est pas tracé à la naissance, fils d’un architecte mi-espagnol mi-irlandais et d’une mère issue d’une famille fortunée le petit Ernesto est l’aîné d’une fratrie de 5 enfants. Il aura enfant une santé fragile qui poussera ses parents à déménager plusieurs fois et qui fera qu’il sera exempté de service militaire. Il a 18 ans quand sa grand-mère décède et qu’il décide de devenir médecin.

 

Lorsqu’il attaque ses études, il n’est pas du tout intéressé par la politique. C’est sa rencontre avec Berta Gilda Infante « Tita » militante des jeunesses communistes Argentine qui fait faire à Ernesto son apprentissage en politique. Pendant ses études, il part visiter l’Amérique latine et continue lors de ses périples à parfaire son éducation politique.

Après avoir passé son diplôme de médecin, il repart en amérique centrale, il rencontrera au Costa Rica 2 cubains Calixto García et Severino Rosell, qui avaient participé à l’assaut du Cuartel Moncada  et puis au Guatemala Hilda Gadea Ontalia, ancien membre du Parti Apriste économiste Péruvienne d’origine indienne. C’est à cette époque qu’il est surnommé « Che »

 

C’est également à cette époque, qu’il rencontre des révolutionnaires cubains et décide de reprendre la lutte auprès de Fidel Castro dès que celui-ci sera libéré. Il participe alors comme médecin volontaire dans les syndicats et participe activement à la lutte pour la défense de gouvernement guatémaltèque représenté par Jacob Arbenz. Mais la CIA organise l’invasion du guatemala et fait tomber Arbenz en septembre 1954. Le Che est obligé de quitter le Guatémala et part alors vers Mexico où il travaillera comme médecin à l’hopital général, mais aussi comme photographe.

 

Il rencontre à ce moment Raùl et Fidel Castro. Il va discuter avec Fidel pendant des heures et à l’issue de cette discussion, il fera partie de l’entourage de Fidel pour lutter à Cuba contre le dictateur Batista.

 

Le 2 décembre 1956, il débarque avec Fidel et 80 autres révolutionnaires sur l’ile de Cuba. Ils luttent contre la tyrannie de Batista et le Che se montre un bon combattant. Il créé « Radio rebelde » elle diffuse pour la 1ere fois le 1er mars 58 . En avril 58 on lui confie le commandement d’un commando, il participe a plusieurs attaques jusqu’à celle de Santa Clara qui s’avèrera primordiale de la libération de Cuba du tyran Batista le 1er janvier 59.

 

Il occupera plusieurs postes au gouvernement cubain jusqu’à 1965, il représentera Cuba dans de nombreux pays et de nombreux colloques. Il participera a la libération de la Baie des Cochons.

 

En 1965, il demande l’autorisation de se désengager des ses responsabilités auprès du gouvernement Cubain pour repartir en tant que combattant révolutionnaire du monde. Il partira d’abord au Congo puis ensuite en Bolivie où il fonde l’armée de libération nationale de Bolivie. Il sera fait prisonnier en Bolivie en octobre 1967 et exécuté le 8 octobre par des soldats boliviens dirigés par la CIA.

 

10 jours plus tard, Fidel Castro crééra le mythe Ché Guevara en déclarant à des milliers de cubains « Tu as disparu physiquement, mais ton image et tes idéaux restent et resteront présents en nous, parce que ceux-là ils ne pourront jamais les tuer avec des balles ».

Hasta Siempre, Comandante

Paroles de la chanson de Carlos Puebla en hommage à Ernesto Che Guevara

 

Aprendimos a quererte,

Desde la histórica altura,

Donde el sol de tu bravura

Le puso cerco a la muerte.

Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia

De tu querida presencia,

Comandante Che Guevara.

 

Tu mano gloriosa y fuerte

sobre la historia dispara,

cuando todo Santa Clara

Se despierta para verte.

 

Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia

De tu querida presencia,

Comandante Che Guevara.

 

Vienes quemando la brisa

con soles de primavera

para plantar la bandera

con la luz de tu sonrisa

 

Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia

De tu querida presencia,

Comandante Che Guevara.

 

Tu amor revolucionario

te conduce a nueva empresa,

donde espera la firmeza

de tu brazo libertario.

 

Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia

De tu querida presencia,

Comandante Che Guevara.

 

Seguiremos adelante

como junto a tí seguimos

y con Fidel te decimos :

 "¡Hasta siempre Comandante!"

 

 Aquí se queda la clara,

La entrañable transparencia

De tu querida presencia,

Comandante Che Guevara

Publicités
commentaires
  1. Marie dit :

    Un homme pas si blanc bleu que cela… mais qui continue de faire rêver des générations de révolutionnaires.

  2. Eliane dit :

     
     un t passage donc un ti oucou  . bonne fin d\’aprem et a bientot

  3. annie dit :

    Bonsoir , Réjanie , c\’est un bel hommage au Che que tu nous fait là ;  j\’ai bien aimé . 

  4. . dit :

     
    Une petite réponse à idées différentes, les blogs sont aussi fait dans le droit de réponse, sans rancune !!
     
    De toutes ces années où l\’Europe a collaboré avec les Soviétiques, en pleine guerre froide, alors que cette alliance lui promettait la terreur et la soumission, de toutes ces années de lâche compromission, il reste les portraits de Che Guevara. Cet immonde personnage, responsable de l\’édification des premiers camps de concentration à Cuba (dans la baie de Guanaha), tête pensante de l\’instrumentalisation de la jeunesse cubaine, responsable de centaines de morts arbitraires, cet assassin psychopathe, grand admirateur de Lénine, est porté par des centaines de milliers d\’imbéciles à travers tout l\’Occident.
    "Je ne peux accepter quelqu\’un qui n\’a pas le même avis que moi" se plaisait à dire Guevara, dont le premier fait d\’arme a été d\’avoir ordonné la mort d\’un gosse de douze ans qui avait volé de la nourriture alors qu\’il marchait avec les guerrilleros dans la montagne. Parmi les autres "exploits" du grand révolutionnaire socialiste qui passait sa vie dans le quartier le plus riche de la Havane, la ruine de la banque centrale cubaine – dont il eut la direction pendant un certain temps – ainsi que l\’exécution sommaire de guerrilleros luttant contre Battista mais comptant également lutter contre la dictature nouvelle instaurée par Fidel Castro.
    Il serait sain de s\’interroger pourquoi, il y a quelques années, nous avons entonné une chanson populaire dédiée à cet assassin, pourquoi, tous les jours, nous voyons passer des centaines de personnes arborant la tête de l\’un des plus grands malades du XXe siècle. L\’Europe gauchisée et la gauche américaine l\’adorent. Le socialisme étant par nature une idéologie totalitaire, Che Guevara est devenu son emblème.
    Bises
    @jp

  5. Réjanie dit :

    Jean Pierre Si tu n’avais pas réagi, tu m’aurai fait de la peine mdrrr, car cela te permet au moins de t’exprimer. Le sujet n’était pas tiède ni lisse, mais sans parti prix
    Aucune rancune bien au contraire, j’aime bien que les gens montrent ce qu’ils sont.
     
    Ce qui me dérange c’est ton introduction « Une petite réponse à idées différentes, les blogs sont aussi fait dans le droit de réponse…!! » Pour avoir des idées différentes sur la question eut-il encore fallu que je les exprime
    Ce ne sont en aucun cas mes opinions qui sont là et encore moins « mes idées » (Pourtant j’avais prévenu) ce ne sont que des faits d’histoires. Cet homme a marqué l’histoire « point ».
     
    Je vais quand même te faire plaisirs je vais apporter uen réflexion personnelle sur la question  (sinon tu serais déçu lol )
    Ce n’est pas parce que les idées de départs sont louables que le résultat le sera. Bon nombres d’hommes politiques ont perdu pied après avoir pris le pourvoir car la soif de pouvoir les a rendu mégalomanes. Par contre il y en a qui se sont affichés mégalo avant d’avoir le pouvoir et que le peuple a mis en place… Va comprendre…. l’humain n’est pas rationnel. Dans ce billet, je n’ai pas fait que de l’histoire et surtout pas de la politique, j’en prépare d’autres sur d’autres personnages décédés de l’histoire. J’attendrai tes com avec impatiences lol

  6. Muriel et Fred dit :

     
     
     
    Homme dont l\’image est très controversée surtout depuis quelques temps.
    Je n\’ai jamais adhéré. On ne change pas le monde par des révolutions et des violences.
    On impose pas la pensée, surtout la pensée unique (dictat)
    J\’ai naïvement pensé que la fin du XX ème siecle serait la fin de ces idées humainement dévastatrices.
    A mon grand désaroi, rien ne changera dans ce bas-monde.
    La soif du pouvoir pour le pouvoir animera toujours certain d\’entre nous…
    Pour ma part, je n\’ai plus aucun espoir. L\’égalité humaine et sociale n\’existe que dans les écrits…
     
    Amitié.
     
    Le Chat
     

  7. Colette dit :

    Réjanie, tu as mis le doigt sur un sujet ou plutot un personnage qui ne laisse personne indifférent!
    Pour ce qui me concerne, j\’adhère parfaitement à ce que tu dit dans ton droit de réponse (tiens! on se croirait au bon vieux temps de Michel Polak) à Jean Pierre "ce n\’est pas parce que l\’idée de départ est bonne que le résultat le sera" et j\’ajouterai "les moyens d\’y parvenir".
    Ta biographie du Che est très bien ficelée, sans parti pris. Bravo!
     
     

  8. Cathy dit :

    viva el Che… ok je suis fan…
    mais c\’est vrai que des hommes de cette "mesure" nous manquent
    venceremos……………………..
     

  9. Cathy dit :

    viva el Che… ok je suis fan…
    mais c\’est vrai que des hommes de cette "mesure" nous manquent
    venceremos……………………..
     

  10. Cathy dit :

    il faut quand meme  que je rajoute quelques mots completement personnels
    c\’est tellement difficile d\’entendre quer certains abandonnent l\’idée, .. de bonheur, d\’idealisme simplement parce que certains ont montré le mauvais exemple
    et a ce jour, tuer une 2° fois le Che, le vilepender… fait du bien à certains… et bien OKKKKK
    qu\’ils y aillent…. on verra si le monde est meilleur après. Il y a eu des révolutionnaires… et j\’espère qu\’il y en aura encore…e t partout dans le monde
    ils ont fait des erreurs…. sans doute qui n\’en fait pas, c\’est facile après de cracher dessus, mais eux au moins ont agi…..
    facile de traiter les gens d\’asssassin…. n\’en sommes nous pas, nous qui tous les jours nous taisons sur les crimes des autres????
    n\’empeche pour moi Che … tu resteras toujours vivant, et un symbole.. qui peut aujourd\’hui vivre et mourir pour ses ideaux???
    VINCEREMOS;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s