LA BOUVINE

Publié: 31 août 2008 dans Traditions

La bouvine

 

 

Pourquoi ce titre ? La bouvine est l’ensemble de la tauromachie camarguaise. Je vais parler des deux principaux acteurs de la Camargue les Taureaux et les chevaux, et j’ai donc trouvé normal d’intituler ainsi l’article.

 

Je le dédie en priorité à Dyanne ma québécoise préférée amoureuse de chevaux et en plus qui aime mes histoires de terroir (je vais finir par attraper la grosse tête Hi hi), puis à tous ceux qui aiment notre belle Camargue ou qui ont envie de la découvrir

 

On ne  peut pas être camarguais, nîmois,  de la Vaunage , ou encore de Sommières et ne pas aimer les taureaux et les chevaux de Camargue. C’est dans nos gènes, dans notre culture dans notre sang, bref on est avant de naître déjà des aficionados .

 

Dans toute cette partie du Gard si proche de la Camargue, l’identité « camarguaise » est acquise depuis des décennies et les plus mordus sont liés de cœur à ce delta du Rhône. Et par force à l’amour des chevaux et des taureaux.

 

Pour les néophytes, petite précision, le taureau de Camargue ne participe jamais aux corridas. Le taureau est un partenaire de jeu, mais en aucun cas on ne met la  vie de l’animal en danger. On l’aime et on le vénère même. Par contre ne soyons pas faux jetons toutes les manades produisent de la viande de taureau, ça leur permet de vivre car sans ça beaucoup auraient disparues, cette viande est très prisée par les gens du terroir on fait également du saucisson à base de viande de taureau. On trouve des traces du commerce de sa viande dans des ouvrages des le XVIII e siècle.

 

On ne connaît pas l’origine de la race camarguaise. Mais il semblerait que des bovins ont séjourné en Camargue depuis l’antiquité, suite à des ossements retrouvés de bovins avec des cornes en forme de lyre et d’une envergure d’environ 2m. (des ossements trouvés du côté de Solutré et similaires à ceux trouvés dans le delta du Rhône laissent à penser que tout comme pour le cheval, ils descendraient des races de Solutré). Mais cependant leur origine est contreversée On hésite entre l’origine d’Asie centrale et celle de l’Afrique. Toujours est-il que le taureau de Camargue est un animal de petite taille, robuste, supportant aussi bien les intempéries que les époques de disettes. Ils ont servis épisodiquement comme bêtes de trait ou bête de labour. Il semblerait que ce soit au cours de cette période que les habitudes de faire participer le taureau aux jeux des hommes lors de fêtes, soient apparues à cette époque.  Dès lors, le taureau de Camargue est adulé est devient «une divinité » pour les autochtones. Ça ne se démentira pas jusqu’à nos jours, cet amour hors du commun perdure, il y a même par endroit des stèles érigées à la mémoire de certains taureaux parfaitement combatifs et qui ont remporté le respect de l’homme.

 

                       

 

L’autre dieu de Camargue, compagnon incontestable et incontesté du gardian, est le cheval de Camargue ; Ce petit cheval rustique, robuste, et endurant est particulièrement adapté à la rudesse de cette terre. Ce descendant des races de Solutré doit sa survie à cette docilité et cette intelligence aux ordres de son cavalier ; qui fait de lui un compagnon de travail incomparable pour la transhumance et le tri des troupeaux, mais aussi au fait, je crois qu’aucune machinerie moderne n’a su le supplanter (il a été bien failli disparaître dans les années 50 tout de même). Tout comme son compagnon le biòu, on ne connaît pas la réalité de son origine et tout comme pour lui on pense que ses origines sont en Asie. On trouve les premiers écrits le concernant dès l’époque romaine. Sa renommée s’est faite car malgré son corps rondelet et son crin rèche et ses cagnes (jambes, pattes) de cigogne, il a des membres solides et sur avec un sabot évasé adapté à cette terre marécageuse. La particularité de ce cheval à la robe blanche est qu’il ne naît pas blanc mais gris, bais ou moucheté et c’est au fi des ans que sa robe blanchie.
Si vous allez en Camargue, souvent dans les promenades à cheval, vous en verrez des plus grands avec une robe moins blanche ceux-ci ne sont pas des purs sang, ce sont des croisements avec des races anglo-arabes.

 

 

                             

 

 

Pour parfaire la balade, voici ci-dessous un lexique de quelques termes de terroir. Si vous venez par chez nous et que vous entendez ou lisez ces termes ça vous sera utile, pour plus faudra attendre que je vous fasse un article sur « la bouvine » dans sa totalité avec tout ce qui touche à la tradition taurine J

 

Abrivado

Définit le chemin sur lequel passent au galop Les taureaux de la course, encadrés par une formation en V de gardians à cheval.
Sur ce parcours, li agantaire (aganter veut dire attraper)  tentent de se saisir du taureau.

Aficionado

Personne qui a le goût, la passion

Anouble

Veau âgé de un an

Arène

Piste sablée, entourée de barrière et de tribunes où se déroule la Course camarguaise et diverses autres manifestations équestres et taurines

Bandido

Retour des taureaux après une course camarguaise. Ils rejoignent les pâturages précédés des gardians sur leurs chevaux

Bano ou banes

Cornes

Barruler

Rouler ou faire rouler

Bachoucher

Se faire chahuter pas le taureau et souvent barrula par lui J

Biòu

taureau sauvage de Camargue et apte à courir dans les arènes après avoir été bistourné (ou castré) soit un bœuf mais attention très leste

Calu

Un fou ou un imbécile ou les deux J Si on te dis « Sies pa ùn péù calude ? » C’est ‘t’es pas un fou ?’

Capelado

Parade de présentation des raseteurs avant une course libre (ou camarguaise)

Course camarguaise

Course à la cocarde où les raseteurs doivent tenter de se saisir des attributs du taureau (« faveurs » spécifiques placées entre les cornes)

Devise

Cocarde représentant les couleurs de la manade

Encierro

Lâcher de taureaux dans un parcours pré-défini et fermé dans les rues de la ville

Ferrade

Marquage au fer rouge des poulains et des taurillons

Gardian

Ouvrier agricole, « gardien » de chevaux et de taureaux

Mais la bouvine ne vit que grâce à ses gardians amateurs qui viennent aider dans le manadier bénévolement et dont le seul salaire est le plaisir du contact avec le taureau et le travail avec son fidèle compagnon le cheval

Manade

Troupeau de taureaux et/ou de chevaux ainsi que le lieu où ils pâturent.
Par essence le manadier est donc le propriétaire d’une manade

Raseteur

Se dit d’un jeune sportif (oui on ne peut pas le faire longtemps il faut être très souple est agile) vêtu de blanc entrant (à pied dans l’arène, sans cheval LOL) en compétition avec le taureau et dont le défi est, en faisant des « rasets », de se saisir à l’aide d’un « crochet » des glands, ficelles ou cocardes placées entre les cornes du taureau

Simbèu

Taureau portant « un simbèu » ou sonnaille qui guide les autres. Pour faire sortir de l’arène un taureau qui après une course qui ne veut pas retourner au toril, on fait entrer le simbèu et à ce moment là personne ne reste sur la piste pour que le biòu suive le simbèu J

Tourneur

Compagnon des raseteurs, qui aide au raset en tentant de placer le taureau

Trident

Lance de châtaigner équipée d’un embout conique de fer ayant « trois dents » (voir le dessin de la croix camarguaise pour en apprécier la forme)

 

 

J’espère vous avoir fait un peu rêver et vous donner envie à ceux qui ne connaissent pas de venir admirer cette belle terre et faire la connaissance des ses habitants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’appelle-t-on la Vaunage (étymologiquement vallée de Nages), ce sont les communes qui se trouvent entre Sommières et Nîmes.  Pour le plaisir, je vous en site quelques unes dont le nom est gorgé de soleil : Nages, Saint Dionézy, Congénies, Langlade …ou encore Saint Côme

La vallée de Nages au milieu d’une combe de garrigue où coule le Rhôny. C’est quasi fermé et n’a que deux issues Nîmes et Vergèze

Ce terroir essentiellement viticole est imprégné d’histoire il y a pas mal de sites notamment le plus connu peut-être l’oppidum de Nages et c’est l’amour de leur territoire qui a fait que au début du XXeme siècle ces quelques communes est pris le nom de Vaunage

 

Quelques sites :

http://grauduroi.free.fr/traditions/taureau/taureau.html

http://www.chez.com/goodelie/races/camarguais/camarguais.html

http://www.ffcc.info/article1240.html

 

Publicités
commentaires
  1. Unknown dit :

    et la sommieroise que je suis te remercie pour ce billet magnifique, bien sur , tu le sais je connais tres bien tout ça mais ça me fait du bien de lire quand meme tout ce qui concerne la camargue, et mon païs !! ahhh les courses camarguaises, la gardianne , les steacks de toros !! hummm que c\’est bon !! et oui faut bien que les manadiers vivent et puis quoi on elève bien les charolais pour les manger aussi hein !! quand aux cocardiers pas question de les manger lol !! La camargue elle coule dans mes veines meme à 1200 km de mon midi natal, pour mes enfants c pareil , dès qu\’apparait des cornes en lyre, un petit cheval blanc ou un paysage de sel et de marais nous avons le coeur qui tape !!  quand à la croix camarguaise on la porte en pendentif et puis aussi elle est collée sur mon pare-brise arriere de ma voiture lol !!! et souvent on me demande ce que c\’est que cette croix ?! lol !!!  ça me fait du bien d\’entendre parler de la Vaunage aussi ahhhh là là merci merci à toi !!  pour la petite histoire : j\’allais au lycée camargue à nimes dans les années soixante, moi aussi j\’ai fait les vendanges quand j\’etais jeune lol et moi aussi comme toi je trouvais ça bien pénible !  pour aller au lycée je prenais la micheline à la gare de sommieres, elle s\’arretait à toutes les gares de la Vaunage, congenies, caluisson, nages langlade etc etc lol mais quel beau souvenir !!  mon père est né et mort à sommieres, et toute ma famille du coté de mon papa est native de sommieres, mes freres et soeur y sont nés aussi quand à moi suis née à nimes à l\’hopital doumergue lol ! qui est fermé maintenant, voilà merci à toi pour ce joli billet tres instructif pour les néophites et qui m\’a donné ce matin l\’accent de mon païs  !! bisous bisous bonne journée à toi

  2. de l'autre côté du miroir dit :

    J\’ai fait une ballade d\’une journée en camargue lorsque j\’étais enfant, je m\’en rappelle l\’odeur, la couleur et aussi la chaleur, un autre monde que celui-là… je n\’ai pas lu ce billet ok..juste regardé les photos, et les ouvenirs surgissent lol…un joli coin hormis les moustics lol…qui m\’aiment trop…
    en réponse à ton com chez moi…
    profites de la freicheur et de l\’envie de tout connaitre et découvrir de ton cousin, quand on a la chance d\’avoir un bonhomme auprès de soi, en demande de tout, on a une très grande chance…tu feras tes restrictions plus tard…lol…amuses toi bien et bonne journée…je t\’embrasse.
    bisous
     

  3. Dyanne dit :

    De toute beauté wow! belle photos
    C\’est vraiment super! Réjanie, j\’adore effectivement les chevaux, quand j\’étais enfant nous allions au chalet de ma grand mère à Fasset et les il y avait des chevaux de trait pour labouré les terres et quelques chevaux noirs et un blanc, mais je ne crois pas qu\’il avait des chevaux de races, comme les votre quelle belle bête, mais peu importe j\’adore les chevaux j\’ai fait de l\’équitation toutes les semaines à une époque et même deux et trois fois, mais plus maintenant, mais j\’adore les regarder,
    Merci encore une fois Réjanie c\’est génial…
     
    Hey! Et pour ce qui est de Camargue je connais uniquement Le Saunier Camague avec son emblème de savoir-faire ancestral de la fleur de sel que j\’utilise déjà depuis quelques années et que j"utilise uniquement depuis on arrivé ici la fleur de sel… j\’espère que c’est bon pour mon coeur. LOL…
     
    Gros bisous
     

  4. Eliane dit :

     
      
     
     
     coucou  Annie
     oui merci pour cette tres belle ballade
     j\’y suis allee il y a tres longtemps
     et c\’est vrais que c\’est tres beau
     pour se qui est des chevaux je trouve
     c\’est un peu de l\’exploitation
     passes une tres bonne journee
     bisous et a bientot

  5. christiane dit :

    Voilà un billet qui va donner envie de visiter la Camargue ,
    La Camargue, sa faune, ses fêtes, sa saladelle, on ne s\’en lasse jamais.
    Les Saintes j\’adore, en particulier l\’église où règne une atmosphère si particulière.
    Pour mes animes, j\’utilise e-anim, un logiciel gratuit.
    Bisous  Christiane
     

  6. Bernadette dit :

    Je te souhaite un bon anniversaire

  7. Eliane dit :

     
      bonjour ma belle
      que vois je juste en dessous on parle anniversaire
      alors je ne vais pas manquer l\’occasion  de te le souhaiter
      j\’espere que tu vas bien
      amenne la bouteille quant tu viendras on l\’arrosera avec un peu de retard  lol
      passe une tres bonne journee et TRES BON ANNIVERSAIRE
      plein de bisous
     
     

  8. Muriel et Fred dit :

    De passage,
     
    Pour te souhaiter un excellent et merveilleux anniversaire.
    Et te féliciter pour cet article bien documenté.
     
    Amicalement de nous.
     
    Fred
     

  9. Cristolinette dit :

    Avec retard !!!! bon anniversaire ….

  10. de l'autre côté du miroir dit :

    rien à voir avec ton billet, lol…juste un merci pour les calissons….merci d\’avoir pensé à moi..
    je traine mon âme là…je m\’ennuie…lol.. tu romps mes habitudes, ma petite routine, lol.. l\’appeler lui.  mdrrrr…mais je suis contente pour lui qu\’il ait une amie comme toi….ça me fait très plaisir que tu l\’apprécie…on a de la chance toutes les deux!
    j\’appelle plus ce jour, promis…!!
    gros bisous
    et bonne fin de vacances
    marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s