Alain Bashung est mort aujourd’hui 14 mars 2009

Publié: 14 mars 2009 dans Musique

Aujourd’hui, je finis la journée dans la tristesse. Alain Bashung n’est plus.

 

Je croyais qu’un miracle pourrait encore se faire et que ce grand monsieur qu’est Alain Bashung dure encore de nombreuses années, pourtant aux victoires de la musique il est apparu si fragile tenu par un fil si fin que je crois que tous ceux qui l’avons vu avons eu une douleur juste avant l’ultime séparation

 

61 ans ça fait jeune pour autant il a eu une carrière bien remplie, hors les sentiers battus et d’une grande qualité avec toujours un œil acéré et critique.

 

Depuis 2007 on le savait malade, mais il faisait front toujours avec élégance et toujours la même discrétion jamais démentie depuis des années.

 

Ce géant du rock né le 1er décembre 1947 (de son véritable état civil Alain Claude Baschung) après une enfance passée en Alsace, il arrive vers 12 ans en région parisienne et découvre à cette époque avec passion, le rock’n’roll américain mais aussi le rhythm’n’blues, la country ou le rockabilly (de Buddy Holly à Bob Dylan en passant par Elvis Presley).

Début des années 60 il laisse tomber les études pour créer dans un premier temps un group « les Dunces », il chantera aussi sous le nom de David Bergen et fera des petites apparitions à la TV fin des années 60. Sa carrière se traîne sans faire « d’étincelles » mais il est pugnace et s’accroche.

Dans les années 70 il s’initie au cinéma et fera une rencontre Dick Rivers dont il sera l’assistant puis Andy Scott et grâce à ce dernier, il arrivera à s’épanouir et faire la musique qu’il aime. Fin de la décennie 70 il fera son premier disque personnel « Roman Photo » il n’est pas encore accueilli par le public ensuite il sort « Roulette russe » qui fait connaître le « Bashung » et c’est en 1980 il sort « Gaby » qui fait un carton et se vend à plus d’un million d’exemplaire.

Il assoit petit à petit sa notoriété  « SOS amor » en 85  « Osez Joséphine » en 91 il reprendra avec succès « les mots bleus » en 92 ou encore « la nuit je mens » en 97 pour finir en 2008 avec « Résident de la république »… Il ne s’est jamais départi de sa qualité de travail et de sa liberté de pensée.

Il a eu des récompenses tout au long de sa carrière. Je ne connais pas l’acteur suffisamment pour vous en parler alors je m’arrête là.

 

Il va me manquer au combien … Il fait parti de ces hommes que j’ai admirés, que j’admire et que j’admirerai.

 

  

 

 

 

Publicités
commentaires
  1. Patrick dit :

    Sûr, c\’était un grand du Rock. A bientôt

  2. MicheLLe dit :

    Quand j\’ai entendu la nouvelle..je n\’y croyais pas..même s\’il était apparu bien fragilisé aux victoires de la musiqueTrès triste …MicheLLe

  3. -stOrm. ★░░ஐ─╬╬╬─░░ † dit :

    j\’ai bien aimer cet artiste , un geant aussi dans le cinema … o" gaby " si tu savait …

  4. Eliane dit :

    COUCOU MA CHERIE alors ces deplacements se sont ils bien pases ? merci pour tous ces SMS que tu m\’as envoyes MDR surtout pour certains tu vois de quoi je te parle MDR passes une tres bonne fin de semaine tres gros bisous

  5. chantal dit :

    triste oui j\’ai bine aimé se chanteurbon samedibisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s