Un livre une histoire : Marie France PISIER – Le bal du gouverneur

Publié: 24 avril 2011 dans Livres

Marie-France Pisier

Marie-France Pisier

Marie France PISIER est née à Dalat, Annam dans l’Indochine d’avant Dien-Bien-phu. Elle a vécu six ans en Indochine, puis six ans en Nouvelle-Calédonie.
Elle termine ses études en France : licenciée de droits public et diplômée d’études supérieures de sciences politiques.
Actrice, elle a tournée dans de nombreux films et télé-films, souvent cantonnée des seconds rôles de grandes envergures, elle commence sa carrière avec Truffaut  en 1961 dans Antoine et Colette. Elle tournera à nouveau avec Truffaut et prendra le rôle de Colette dans l’amour en fuite. Elle sera classée comme artiste de cinéma d’auteur et tournera avec les plus grands tels que Buñuel, Rivette ou encore Téchiné. Dans les années 80 elle va tourner des rôles plus populaires auprès de Bébel notamment et vers les années 90, elle devint plus rare au cinéma pour se consacrer plus au théatre. Pendant sa carrière elle a obtenu trois oscars je crois (‘Barocco’, ‘cousin cousine’, ‘souvenirs d’en France’)

Elle a été également auteur de plusieurs ouvrages, tels que Le bal du gouverneur, la belle imposture, le deuil du printemps, je n’ai aimé que vous.

Martin LONJARET manifeste de Simone de Beauvoir pour l'avortement

Mais celle qui m’a le plus marqué, c’est la femme de convictions qui a toujours osé s’exprimer publiquement et entre autre dans  le manifeste des 343 salopes (manifeste de Simone de Beauvoir par lequel 343 femmes ont affirmé avoir subi un avortement.)

Je vais vous présenter ici le bal du gouverneur, roman quelle a réalisé en 1990.

Le bal du gouverneur

Le bal du gouverneur _ M.F. PISIER

Au collège de Nouméa, Théa Forestier n’est pas une élève comme les autres.
Elle a quinze ans à peine. Mais sous sa robe à smocks, son visage lisse et sa frange bien nette se cache un petit carnassier cruel, une belle âme de réfractaire.
Son frère et elle s’aiment à la vie, à la mort. Avec Isabelle Demur, sa meilleure amie, elles veulent tout partager. Tout, tout de suite. Ivre de sensations nouvelles, elle joue la passion, la haine, la souffrance, la peur, le plaisir.
Elle humilie son amoureux, terrorise Isabelle. Cachée derrière les flamboyants, les bougainvillées, elle espionne sa mère qui, tous les matins, disparaît pour d’étranges promenades à cheval.

Chronique tumultueuse du monde des colonies à l’heure où la IVe République agonise, Le Bal du Gouverneur en restitue la violence, la sensualité et les sortilèges.

Vous y apprendrez les mille et une manières d’utiliser une bicyclette, la valeur inestimable des cagous – ces oiseaux qui aboient -, comment les cornes de nacre repoussent les requins-marteaux, comment une adolescente peut, seule, neutraliser un phare, comment on tue des « bagnards » avant l’arrivée du ministre… et comment on peut – presque – mourir d’amour.

Publicités
commentaires
  1. Madalena Sow dit :

    Rejanie, et le role de la froide salope dans le « Prix du Danger »?
    elle était superbe.
    je n’ose pas aller chercher de quoi elle est décédée…

    • Réjanie13 dit :

      Pour le moment pas d’info. La police opte pour un accident, mais il doit y avoir une autopsie pour confirmer ou infirmer cette piste.
      Aux infos, ils ont dit que la piste d’un cambriolage était définitivement écarté et que la comédienne n’avait pas des tendances dépressives et également il y avait des travaux dans la villa ce qui fait penser qu’il pouvait s’agir d’un accident
      A suivre

      • Asphodèle dit :

        Je confirme, les cagous sont des oiseaux (emblème de la Nouvelle-Calédonie) et ils aboient !! Mais ils ont quasiment disparu si mes souvenirs sont bons, comme les dodos à l’Ile Maurice. Tu penses que quand elle a sorti ce livre, l’accueil en N-C n’ a pas été « enthpousiaste » !! Issue du milieu d’où elle venait, il fallait oser, elle l’a fait !! Et c’est bien. Sagan aussi avait signé le manifeste de Salopes…mais comme elle elle était arrivée en Mazeratti ou en Ferrari, on ne l’a pas prise au sérieux, elle le raconte très bien dans Des bleus à l’âme… Bonne nuit Annie. Bises.

  2. Bonjours je suis l’illustrateur qui à réaliser l’illu du manifeste de Simone de Beauvoir « les 343 salopes  » j’aimerai que mon nom soit ajouté lors du dépôt de cette illustration, merci

    • Réjanie13 dit :

      J’ai corrigé mon erreur 😦
      Je l’avais porté dans la zone « texte alternatif » mais ça n’a pas l’air de servir à grand chose puisqu’il n’apparaît semble-t-il à aucun endroit.Pour autant je n’ai pas changé le fait que lorsque l’on clique sur l’image, on arrive directement chez toi.
      A ce propos, j’en profite pour te dire que j’aime bien ce que tu fais et que j’ai essayé de m’abonner chez toi … mais j’ai dû être aussi douée que pour le titre ^^
      Si tu veux rajouter d’autres commentaires, tu es le bien venu

  3. marie-ne dit :

    Merci pour ce petit résumé de ce livre…et pour m’avoir appris qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche. Je ne connaissais pas assez cette artiste pour en parler.

  4. je me souviens d’avoir suivie ce feuilleton à la télé, ca me faisait rever, très belle illustration et texte pour cet article, bonne soirée

    • Réjanie13 dit :

      Merci,
      Elle est très belle autant de l’extérieur que de l’intérieur … Bref, tu l’as compris, j’aimais énormément cette personne
      Bonne soirée à toi aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s